Convention collective du 13 août 1936...(suite)

Publié le par adolphine

Salaires

 


ART 19 - a) Définitions - Les professions sont classées dans les 8 catégories suivantes :
Manoeuvres ordinaires.
Manoeuvres de classe.
Ouvriers spécialisés : 3e, 2e et 1re catégories.
Professionnels : 3e, 2e, 1re catégories et hors série.
La répartition dans ces catégories des emplois occupés par les ouvriers de l'usine est donnée par le tableau de classification des catégories, annexé au présent contrat. La définition de ces catégories est la suivante :

Manoeuvres ordinaires : Ouvriers assurant des travaux qui peuvent être effectués indistinctement par tout homme adulte de constitution moyenne, sans condition de préparation.

Manoeuvres de classe : Manoeuvres effectuant des travaux exigeant un effort physique spécialement important, ou travaillant dans le gaz, la poussière, la chaleur, etc...

Ouvriers spécialisés : Ouvriers exécutant sur des machines-outils, au montage, ou à la chaîne, aux fours métallurgiques, aux appareils de levage ou de manutention, etc.., des opérations qui ne nécessitent pas la connaissance d'un métier dont l'apprentissage peut être sanctionné par le C.A.P., ou exécutant des manoeuvres accessoires dans la conduite des fabrications (machinistes, pontonniers, aide-fondeurs, etc...).

Sous cette rubrique sont donc à classer :

a) les ouvriers conduisant les machines-outils (perceurs, mortaiseurs, etc...), des machines à mouler, etc...

b) les machinistes de moteurs, locos, etc.., les chauffeurs des chaudières à vapeur, locomotives, etc.., les conducteurs d'appareils de levage, ponts, grues, tracteurs, etc...

c) les ouvriers chargés d'opérations diverses aux fours, appareils à vent chaud, ateliers de sous-produits des cokeries, etc.. (régleurs de fours à coke, appareilleurs à vent chaud, benzoliers, sulfatiers, etc...)

d) certains ouvriers secondant des ouvriers qui sont classés dans les professionnels en raison de la responsabilité ou du rôle qu'ils assument dans les fabrications (2e couleurs de lingot, etc..) et les "aides" des ouvriers professionnels, attachés à ceux-ci pour les tâches accessoires (aide-fondeurs, aide-ajusteurs, aide-maçons, etc...)

f) enfin, certains ouvriers affectés à des emplois déterminés, généralement faciles, de contrôle ou petite surveillance, tels que pompiers, échantillonneurs, magasiniers, graisseurs, etc...

Le classement de ces ouvriers dans les catégories 1, 2 et 3, d'ouvriers spécialisés, dépend de la difficulté du travail assuré. Les conducteurs de machines-outils, les machinistes de moteurs, et appareils de manutention auront, en particulier, des représentants dans les 3 catégories...


                                                                                à suivre...

Publié dans Histoire

Commenter cet article