La fermeture des Forges de l'Adour vue par la Compagnie (suite)...

Publié le par adolphine

Conférence de Presse du 6 juin 1963 sur la Conversion de l'usine du Boucau (Forges de l'Adour) - suite...


 Les résultats acquis (suite)


Cen'est pas faire preuve d'optimisme, mais seulement de réalisme que de dire maintenant que l'opération du Boucau a toutes chances d'être gagnée. Ce qui était hier notre volonté et notre espoir est aujourd'hui une quasi certitude.

Les premières signatures ont été déjà échangées au cours des deux derniers mois. Elles concernent 4 contrats de conversion couvrant un effectif de 300 personnes et pouvant être porté à 400 si certains projets d'extension se réalisent. D'autres suivront dans les semaines qui viennent.

Dans nos négociations nous ne nous sommes pas seulement préoccupés des effectifs à reclasser au point de vue de leur nombre, mais aussi des conditions matérielles de ce reclassement, tant en ce qui concerne l'âge des travailleurs que leur rénumération.

Car le problème n'est pas seulement de créer 1500 emplois nouveaux mais c'est d'y reclasser 1500 personnes nommément désignées à l'avance.

Ce n'est pas là une des moindres difficultés de l'opération. Nous avons pu obtenir de nos interlocuteurs l'engagement, et il figure explicitement dans les contrats signés ou en discussion, que chacun d'eux répartirait le personnel qu'il embaucherait entre toutes les catégories d'âges, de manière à rapprocher les pyramides d'âge de l'embauche, de la pyramide d'âge de notre effectif.

En ce qui concerne les rémunérations, nous avons obtenu que nos cocontractants prennent l'engagement d'accorder des rémunérations dont le niveau soit globalement équivalent au niveau actuel, sans bien entendu que cet engagement puisse avoir une portée absolue et catégorique pour chaque cas particulier.

Enfin, en ce qui concerne tout le faisceau d'avantages annexes, dont bénéficie notre personnel, nous avons pu obtenir qu'ils soient respectés dans leur ligne générale...


                                                                à suivre...


Publié dans Histoire

Commenter cet article